Zoom sur le moteur de recherche Ecosia

Le moteur de recherche allemand Ecosia fonctionne comme Google à l’exception du fait que 80 % de ses revenus publicitaires sont utilisés pour planter des arbres. Les détails !

Tout savoir sur Ecosia

Le métamoteur de recherche Ecosia s’est donné comme mission de planter des arbres grâce à ses revenus publicitaires. De plus, installer Ecosia comme moteur par défaut ne prend que quelques instants.

Son fonctionnement

Le moteur de recherche solidaire Ecosia offre un service gratuit de recherche et Bing génère les résultats affichés. À noter que ces derniers sont optimisés par des algorithmes particuliers conçus par Ecosia lui-même ainsi que par des encarts publicitaires venant de Yahoo. En effet, Yahoo fait apparaître des liens publicitaires qui occasionnent des revenus à chaque clic.
En revanche, il est possible de ne plus afficher ces liens dans le cas où le financement réalisé par les recherches est moins important. Avec le moteur de recherche Ecosia, les utilisateurs disposent de liens appelés Ecolinks leur permettant de verser des dons pendant leurs achats en ligne. D’autant plus qu’un onglet Google est disponible pour les utilisateurs souhaitant l’utiliser.
Outre cela, le moteur de recherche Ecosia neutralise entièrement les émissions de gaz carbonique de ses serveurs, de ses bâtiments, de ses infrastructures et des appareils de ses utilisateurs. Pour ce faire, il se base sur un projet de compensation carbone présidé par son partenaire myclimate. Étant une entreprise sociale, le moteur de recherche Ecosia a comme principale mission de « cultiver un monde plus durable sur le plan environnemental, social et écologique ». Pour être plus précis, son objectif est de financer la plantation d’un million d’arbres dans différents pays comme la Tanzanie, Madagascar et le Pérou. De plus, l’entreprise allemande collabore avec différents partenaires : Eden Projects à Madagascar, PUR Projet au Pérou et WeForest et OZG au Burkina Faso. Aujourd’hui, Ecosia compte plus de 53 millions d’arbres plantés avec près de 9 000 000 d’euros investis.

EcoLinks

En travaillant avec des sites web marchands, Ecosia permet à ses utilisateurs de faire un don lorsqu’ils effectuent leurs achats en ligne. Pendant une recherche sur Ecosia, les EcoLinks apparaissent près des détaillants qui participent au projet. Lorsque l’EcoLink est activé, une part de l’argent déboursé à l’achat du produit est immédiatement versée à Ecosia. Ce dernier ajoute ce pourcentage aux revenus provenant des publicités dans le but de financer le projet « Plant a billion trees ».
Les EcoLinks ne sont plus une fonctionnalité native depuis 2014. Ils doivent être activés en installant une extension du navigateur internet. De ce fait, les EcoLinks sont disponibles sur certains moteurs de recherche comme Yahoo et Google.
À titre informatif, Ecosia est également un navigateur internet disponible sur Chromium. Il est proposé en version pour iOS et smartphone sous Android. Safari ne permet toutefois pas d’installer Ecosia comme moteur de recherche par défaut.

Les atouts d’Ecosia

Mis à part sa démarche écologique pour la Terre, Ecosia se distingue par le fait qu’il ne conserve pas les données de recherche de manière permanente. En effet, il ne crée pas de profils personnels à partir de l’historique de recherche puisque toutes les recherches sont rendues anonymes au bout d’une semaine. Outre cela, le moteur de recherche vert ne vend pas les données de ses utilisateurs aux annonceurs. Par rapport à la majorité des sites web, il n’utilise pas d’outils de tracking externes.
Mis à part l’utilisation d’un moteur de recherche écologique comme Ecosia, découvrez [sur ce site][https://www.ademe.fr/particuliers-eco-citoyens/bureau/internet-e-mails-limiter-impacts) comment réduire les impacts de l’utilisation d’Internet.

Histoire d’Ecosia

moteur de recherche Ecosia

A son retour d’un voyage au Brésil, Christian Kroll fonde l’entreprise Ecosia GmbH le 7 décembre 2009, à Berlin. Depuis son lancement jusqu’en 2013, l’entreprise s’est associée avec le Fonds mondial pour la nature ou WWF afin de préserver les parcs nationaux de Tumucumaque et Juruena, situés dans la forêt tropicale du nord du Brésil. Cette collaboration a permis de récolter environ 1 266 295 euros de dons.
Ecosia attire de plus en plus d’internautes avec plus de 200 000 d’utilisateurs actifs et affiche 20 millions de recherches par mois. En janvier 2019, l’entreprise compte plus de 20 millions d’arbres plantés dans le monde entier.
Dix ans après son lancement, le moteur de recherche culmine à 8 millions de visites mensuelles. Actuellement, Ecosia est surtout utilisé par des Français (23 % du trafic), des Allemands (19 %) et des Américains (10 %). Les moteurs de recherche Qwant et Duck Duck Go le concurrencent de près.
Selon les avis des utilisateurs, le moteur de recherche Ecosia offre des résultats tout aussi pertinents que ceux de ses concurrents.

Faire d’Ecosia son moteur de recherche par défaut

Il est facile d’utiliser Ecosia comme son moteur de recherche par défaut. Avant cela, il convient de télécharger l’application Ecosia sur Internet. Étant donné qu’Ecosia est disponible pour smartphone, il est aussi possible de le définir comme moteur de recherche par défaut sur Opéra.

Pour Firefox

Avant de faire d’Ecosia son moteur de recherche par défaut sur Firefox, il faut d’abord se rendre sur le site officiel de l’entreprise : https://info.ecosia.org/what. Suivez ensuite les instructions suivantes :
* Cliquez sur Ajouter à Firefox ;
* Puis, sélectionnez Autoriser dans la boîte de dialogue Firefox qui apparait en haut à gauche de votre écran ;
* Cliquez sur Installer dans cette même boîte pour finaliser.

Pour utiliser un autre moteur de recherche, il suffit de se servir de la barre de recherche Firefox située à droite de la barre d’adresse. En allant dans les Préférences de Firefox, il est possible de faire d’Ecosia sa page d’accueil ou de mettre à jour les paramètres d’extension.

Pour Chrome

Le processus est presque le même pour mettre le moteur de recherche Ecosia sur Chrome. Après avoir cliqué sur Ajouter sur Chrome, il ne reste plus qu’à sélectionner l’onglet Ajouter l’extension dans la boîte de dialogue de Chrome.

Quelques moteurs de recherche alternatifs

De plus en plus de moteurs de recherche alternatifs voient le jour pour concurrencer le géant Google. Zoom sur quelques-uns d’entre eux !

Qwant, le moteur de recherche français

Premier moteur de recherche en France, Qwant respecte la vie privée des internautes. Il accorde une réelle importante à la liberté de ses utilisateurs ainsi qu’à la préservation de l’écosystème numérique. En effet, Qwant ne retrace jamais la position de ces derniers. Il ne conserve rien en mémoire et ne tire pas profit des données personnelles à des fins publicitaires.
De plus, il facilite le partage et la découverte grâce à une approche sociale.

Duck Duck Go, le moteur de recherche qui respecte l’anonymat

Duck Duck Go est un moteur de recherche hybride entièrement anonyme. Contrairement à Google, il ne conserve pas l’adresse IP et les données personnelles de ses utilisateurs. Il se démarque des autres moteurs de recherche en proposant des informations de crowdsourcing issues d’autres sites afin d’optimiser la pertinence des résultats. Par ailleurs, Duck Duck Go utilise environ 400 sources telles que Wikipedia, Bing, Yahoo ou Yelp.
Découvrez ici tout ce qui concerne la protection des données personnelles.

Leave A Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *