Que faut-il savoir du moteur de recherche Qwant ?

Dans l’univers des moteurs de recherche, Google tient la première place et ne laisse que quelques miettes à ses concurrents. Toutefois, certains sortent du lot et continuent de se développer. Le moteur de recherche Qwant compte séduire les internautes avec sa politique de respect de la vie privée. Tour d’horizon !

Le moteur de recherche Qwant

Le moteur de recherche Qwant a vu le jour le 16 février 2013 en France. Ses débuts ont été plutôt timides et il a essuyé de nombreux critiques avant de décoller sérieusement. À l’heure actuelle, il comptabilise plus de 21 millions d’utilisateurs mensuels éparpillés dans 30 pays. Pour se faire une place dans un secteur largement dominé par Google, le moteur de recherche français compte notamment séduire le public par sa gestion de la vie privée. En effet, contrairement au géant américain, la start-up française s’applique à respecter la vie privée des internautes tout comme le moteur de recherche DuckDuckGo.
À l’heure actuelle, plus de la moitié des utilisateurs du moteur de recherche Qwant résident en France et 30 % en Allemagne. À ses débuts, Qwant comptait environ 3,5 millions de visites mensuelles. En 2018, le moteur de recherche n’a pas à rougir avec près de 60 millions de visites.
Avec cette page, découvrez les statistiques concernant l’accès et l’utilisation d’Internet au sein de l’Union européenne.

Respect de la vie privée, le principal atout de Qwant

moteur de recherche Qwant

Le principal atout du moteur de recherche Qwant est la confidentialité. En effet, il respecte la vie privée de ses utilisateurs en ne collectant pas de données de navigation. Les données personnelles communiquées par les utilisateurs ne font l’objet d’aucune divulgation et/ou revente à des tiers de la part de Qwant. Elles sont stockées sur des serveurs appartenant au moteur de recherche et ne sont pas transmises à des prestataires externes. Qwant n’utilise aucun cookie pour suivre les activités des internautes et n’enregistre pas non plus leurs recherches. L’utilisateur conserve ainsi son anonymat. Pour optimiser la pertinence des résultats des recherches, Qwant se base sur l’actualité ainsi que les réseaux sociaux.
Par ailleurs, pour permettre aux plus jeunes de naviguer sur le Web sans risques, la start-up française a créé Qwant Junior. Pour les créateurs de Qwant, l’intelligence artificielle peut être améliorée sans avoir à collecter les données des utilisateurs. Ainsi, Qwant est un moteur de recherche alternatif dédié aux personnes qui souhaitent protéger leur vie privée.

Le fonctionnement de Qwant

Qwant cherche à faire des profits sans nuire à la vie privée de ses visiteurs. Ainsi, les publicités proposées par ce moteur de recherche ne tiennent pas compte des profils des visiteurs. Le système d’intelligence artificielle utilisé par le moteur de recherche est appelé Iceberg. Ce dernier se base sur la qualité éditoriale du texte, de l’image ou encore des liens pour prioriser le contenu. Les résultats affichés restent ainsi neutres. Le moteur de recherche ne conserve ni la localisation des internautes ni les adresses des sites web visités. En revanche, Qwant réalise des bénéfices grâce à la publicité pay-per-click.
Preuve de sa bonne volonté, l’entreprise française a réalisé un énorme investissement en disposant de ses propres serveurs, une condition essentielle pour garantir la confidentialité de ses utilisateurs.
Jusqu’à présent, Firefox est le seul navigateur à utiliser Qwant en tant que moteur de recherche par défaut.

Comment utiliser Qwant ?

L’interface de Qwant change de celle du géant américain. Les internautes peuvent voir sur la page d’accueil plusieurs sections, une colonne consacrée aux pages web et les tendances du jour. Le moteur de recherche dispose d’une trentaine de catégories de recherche : emplois, santé, musique, médias sociaux, shopping… L’utilisateur a la possibilité de personnaliser sa page d’accueil et d’enregistrer ses sites préférés en créant un compte Qwant. Pour trouver des informations, il suffit de taper les mots-clés dans la barre de recherche. Il est possible de spécifier la région et la langue lors des recherches. Pour mieux cibler les recherches, il suffit de cliquer sur l’onglet correspondant avant de soumettre la demande.
En activant le mode « Tous », l’internaute voit apparaître sur son écran les actualités et les tweets récents. Dans le cas où l’utilisateur a besoin d’effectuer des recherches sur Google, il suffit de rajouter « !g » à la fin de la recherche et Qwant lancera la recherche sur Google.

Qwant Junior

Outre la protection de l’anonymat, l’autre avantage de Qwant est de proposer un filtre spécifique pour permettre aux plus jeunes de naviguer sans voir des contenus inappropriés. Pour les parents, il peut être compliqué de gérer et de surveiller les agissements de leurs enfants sur le Net. Le moteur de recherche Qwant Junior est destiné aux enfants de 6 à 13 ans. Comme Qwant Junior ne comporte aucun onglet permettant d’effectuer des réglages, il ne risque pas d’être désactivé par les enfants. D’ailleurs, il peut être installé en tant que moteur de recherche par défaut sur Mac ou moteur de recherche sur Windows 10. Il ne comporte aucune publicité et n’a pas accès aux sites de e-commerce ou aux sites pornographiques.

Les inconvénients de Qwant

Qwant ne manque pas d’atouts pour séduire le public, mais il présente également quelques inconvénients. L’utilisateur ne peut pas visionner une page en cache alors qu’il peut être nécessaire dans certaines situations. Par ailleurs, Qwant n’affiche pas tous les liens correspondant à une requête. Un autre inconvénient de taille concerne la recherche d’images. En effet, le choix des tailles d’images est assez restreint et il n’est pas possible de choisir un format spécifique (JPG, PNG…).

L’avenir des moteurs de recherche alternatifs

Google est le leader des moteurs de recherche, mais sa puissance et sa politique de stockage et d’exploitation des données personnelles lui valent une très mauvaise réputation. Toutefois, jusqu’à présent, environ 90 % des recherches sont réalisées sur Google. Néanmoins, des moteurs de recherche alternatifs commencent à apparaître et tentent tant bien que mal de se faire une place sur ce marché très fermé. Quelques-uns sortent du lot à l’exemple du moteur de recherche Ecosia, de DuckDuckGo, de Bing ou encore de Qwant.
Qwant et DuckDuckGo ont un point en commun, celui de respecter l’anonymat des utilisateurs. D’ailleurs, le slogan de DuckDuckGo est « le moteur de recherche qui ne vous espionne pas », ce qui en dit long sur son attachement au respect de la vie privée de ses utilisateurs. Toutefois, basé aux États-Unis, DuckDuckGo est soumis à la loi américaine et pourrait être obligé de collaborer avec les services de renseignement si nécessaire.
Pour le moment, Google règne en maître et ne compte pas céder sa place. De l’autre côté, les moteurs de recherche alternatifs ne se laissent pas intimider et cherchent à s’imposer par tous les moyens. Pour le moment, le meilleur atout de Qwant est la confidentialité.
Cette vidéo donne plus d’informations concernant le moteur de recherche Qwant et son fonctionnement :

Leave A Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *